Actu TV

Sarah Paulson passe au détecteur de mensonges.

Sarah Paulson passe au détecteur de mensonges !

En promotion pour son film Le Chardonneret, Sarah Paulson a accordé une interview à Vanity Fair aux USA. Le média en a profité pour faire passer l’actrice d’American Horror Story au détecteur de mensonges. En grande fan de l’émission de télé-réalité “Real Housewives”, Paulson ne perd pas le nord alors qu’on la prépare pour l’interrogatoire. “Est-ce que vous avez regardé le test du détecteur de mensonges dans The Real Housewives of Beverly Hills ? Parce que je veux savoir si vous estimez que c’est un test légitime ou non” demande-t-elle au spécialiste.

Très tendue, elle commence par répondre à des questions simples : son nom, son lieu de naissance, l’école dans laquelle elle a étudié, etc… Mais très vite, elle interrompt son intervieweur : “Pourquoi avez-vous l’air si hostile ? Est-ce que vous jouez le rôle d’un interrogateur hostile?”

Au court de la vidéo, Sarah Paulson révèle avoir été serveuse moins d’un jour. Elle a démissionné après avoir réalisé qu’elle ne savait pas, et ne sait toujours pas, écrire “parmesan”. Une chose est sûre, elle ne perd jamais son calme même quand on la met face à l’une de ses phobies : la tripophobie (la peur des trous).

C’est alors qu’on l’interroge sur American Horror Story que le polygraphe enregistre la seule réaction de l’interview. Le journaliste pose sur la table une photo d’Evan Peters et lui demande s’il est l’acteur que Ryan Murphy aime le moins. Elle esquisse d’abord un sourire gêné avant de répondre “Je ne pense pas qu’il soit en colère contre Evan.”  Elle se reprend rapidement en disant “j’aime Evan, il me manque.”

Game Of Thrones est également un sujet abordé dans l’interview. On le sait, la meilleure amie de Sarah Paulson est Amanda Peet, l’épouse de David Benioff (créateur de GOT). Malgré cela, l’actrice ne lui a jamais demandé de l’aider à obtenir un rôle dans la série à succès de HBO. Elle ne connaissait pas, non plus, la fin avant la diffusion.

L’interprète de Lana Winters est de toute évidence rassurée quand l’interview se termine et lance même une pique ironique : “Vous êtes nuls, vous auriez pu me demander quelque chose qui m’aurait réellement mise dans une situation difficile, mais vous ne l’avez pas fait.”

Regarder Sarah Paulson passer au détecteur de mensonges ci-dessous : (les sous-titres sont disponibles dans les paramètres)

À LIRE ENSUITE SUR LE THÈME SARAH PAULSON : 

Pour nous suivre sur les réseaux sociaux, c'est ici !

Laisser un commentaire