A binge-watcher Actu TV

Théorie : Et si l’Affaire Roswell faisait partie de l’intrigue de Stranger Things 4 ?

Doit-on s’attendre à voir Roswell dans la saison 4 de Stranger Things ?

La question se pose automatiquement depuis que Deadline a annoncé en exclusivité qu’une grosse partie des épisodes de la série Netflix se tournerait au Nouveau Mexique.
La réponse reste assez floue à ce jour. Comme le rapporte le média américain, “Netflix a acheté des studios à Albuquerque en 2018 (…) et s’est engagé à dépenser plus d’un milliard de dollars en production locale sur les dix ans à venir.” Jusque là, il n’y a donc pas vraiment de raison de regarder plus loin. D’autant plus que la série ne se cache pas du changement de location pour la saison 4. A la fin de la saison 3, Joyce Byers décide de déménager, l’annonce du renouvellement de la série venait de pair avec la légende« nous ne sommes plus à Hawkins », et le premier teaser de la saison 4 montrait Hopper en Russie. 
Mais il est difficile d’oublier que Stranger Things est une série de science-fiction qui se déroule dans les années 80 et que le Nouveau-Mexique héberge Roswell, la ville où la fiction semble avoir rejoint la réalité dans les années 40 puis à nouveau dans les années 80.

ST3-Production-Still-9 (1)
Crédits : Netflix

Juillet 1947, William “Mac” Brazel découvre des débris étranges dans le champ de son ranch. Le shérif de la ville estime qu’il est plus raisonnable d’appeler l’armée.  Après examinations des matériaux, un communiqué sera diffusé à la presse et mentionne un “disque volant”. Mais dans les 24 heures qui suivent, un rectificatif sera publié annonçant qu’il ne s’agit en réalité que d’un ballon-sonde  (ballon utilisé en météorologie qui permet de faire des mesures locales dans l’atmosphère). L’armée ira jusqu’à proposer une conférence de presse dans laquelle les débris pourront être photographiés par les journalistes. Mais Brazel est étonné, il connait bien l’apparence des débris de ce type d’objet, il en a retiré à plusieurs reprises de son champ.
L’histoire ne fait pas plus de bruit que ça. Il faut attendre 1978 pour que le cas Roswell fasse reparler de lui. Le lieutenant-colonel en retraite Jesse Marcel, qui était arrivé le premier sur les lieux à l’époque et avait donc vu les débris de près, accepte de donner une interview. Il insiste sur le fait que les débris vus dans les journaux ne sont pas ceux qui étaient sur le champ. Ceux-ci étaient composés d’un matériel étrange. Pour lui, l’armée a caché la présence d’OVNIS sur terre.
À partir de là, les médias cherchent à comprendre. Marcel donnera une interview au National Enquirer dans laquelle il dit “Nous avons trouvé du métal, des petits morceaux de métal. Mais nous avons surtout trouvé des matériaux difficiles à décrire. Je n’avais jamais vu quoi quelque chose de semblable, et je ne sais toujours pas ce que c’était”. Il ajoute que des inscriptions étranges étaient visibles : “c’était quelque chose d’indéchiffrable. Je n’avais jamais vu quoi que ce soit de pareil. J’appelle ça des hiéroglyphes. Je ne sais pas si ça a été déchiffré ou pas.”
Les projets de livres et de films se multiplient, les questions aussi mais toutes restent sans réponse. Les États-Unis ont tenté à de nombreuses reprises de calmer les rumeurs. Deux rapports seront publiés dans les années 90,  ils ne répondront malheureusement pas aux attentes du public.
Aujourd’hui encore, Roswell joue de ce doute. De nombreuses enseignes ont un thème extra-terrestre dans le restaurant du coin.
Stranger Things pourrait donc bien utiliser cette ville comme chef-lieu du monde à l’envers. Le timing, en tout cas, fonctionne.

Pour nous suivre sur les réseaux sociaux, c'est ici !

Laisser un commentaire