Actu Cinéma

Kobe Bryant : (Re)découvrez Dear Basketball, le court métrage qui lui avait valu un oscar.

Dear Basketball, un court métrage d’animation réalisé par Glen Keane et Kobe Bryant, avait valu l’oscar à Kobe Bryant. 

Ce dimanche 26 janvier, le monde a perdu une légende en la personne de Kobe Bryant. Le joueur de la NBA est décédé à 41 ans dans un accident d’hélicoptère aux côtés de sa fille de 13 ans et de 7 autres personnes.
Bryant était un des meilleurs joueurs de basket américain. Quintuple champion de la NBA, il évolue avec les Los Angeles Lakers pendant toute sa carrière. Quand il prend sa retraite en 2016, il est sur la troisième marche du podium de la NBA All-Time Score List (Liste des meilleurs marqueurs en NBA).  Samedi 25 janvier, quelques heures avant sa mort donc, Lebron James a pris sa place en marquant son 33 644 point.
Le dernier tweet de Kobe Bryant célèbre justement la réussite de son ami. “Continue à faire avancer le match @kingjames. Que du respect mon frère.”

En dehors du sport, le champion continue de marquer l’histoire. En 2018, deux ans après son dernier match, il sort Dear Basketball, un court métrage d’animation adapté d’un poème qu’il a écrit pour dire adieu à ce jeu qu’il aime tant. Le projet l’amènera jusqu’aux Oscars, où il deviendra le premier sportif professionel à remporter la statuette.
Redécouvrez ci-dessous le poème Dear Basketball de Kobe Bryant (vous trouverez également la traduction française ci-dessous) ainsi que le court métrage.

Dear Basketball,
From the moment
I started rolling my dad’s tube socks
And shooting imaginary
Game-winning shots
In the Great Western Forum
I knew one thing was real:I fell in love with you.

A love so deep I gave you my all —
From my mind & body
To my spirit & soul.

As a six-year-old boy
Deeply in love with you
I never saw the end of the tunnel.
I only saw myself
Running out of one.

And so I ran.
I ran up and down every court
After every loose ball for you.
You asked for my hustle
I gave you my heart
Because it came with so much more.

I played through the sweat and hurt
Not because challenge called me
But because YOU called me.
I did everything for YOU
Because that’s what you do
When someone makes you feel as
Alive as you’ve made me feel.

You gave a six-year-old boy his Laker dream
And I’ll always love you for it.
But I can’t love you obsessively for much longer.
This season is all I have left to give.
My heart can take the pounding
My mind can handle the grind
But my body knows it’s time to say goodbye.

And that’s OK.
I’m ready to let you go.
I want you to know now
So we both can savor every moment we have left together.
The good and the bad.
We have given each other
All that we have.

And we both know, no matter what I do next
I’ll always be that kid
With the rolled up socks
Garbage can in the corner
:05 seconds on the clock
Ball in my hands.
5 … 4 … 3 … 2 … 1

Love you always,
Kobe

Version française : 

Cher Basketball,

À partir du moment
Où j’ai commencé à faire des balles avec les chaussettes de mon père
Et lancer des tirs décisifs
Mais imaginaires dans le Great Western Forum
j’ai su qu’une chose était réelle :

J’étais tombé amoureux de toi.

Un amour si intense que je t’ai tout donné,
Mon corps, mon esprit, mon âme.
Ce petit garçon de six ans que j’étais,
éperdument amoureux de toi,
n’a jamais vu le bout du tunnel. Mais je me suis vu en sortir en courant.

Et j’ai couru.
J’ai couru de droite, à gauche, sur chaque terrain.
Après chaque ballon perdu.
Tu m’as demandé de me bousculer
Je t’ai donné mon coeur
Parce que ça en valait la peine.

J’ai joué à travers la sueur et les blessures,
Non pas au nom du challenge,
Mais parce que TU m’as appelé.
Tout ce que j’ai fait, je l’ai fait pour TOI
Parce que c’est ce qu’on fait quand quelqu’un nous donne tellement le sentiment de vivre et c’est ce que tu as fait pour moi.

Tu as donné à un enfant de 6 ans son rêve de Lakers.
Je t’aimerais toute ma vie pour cela.
Mais je ne peux pas t’aimer de façon obsessive pour toujours.
Cette saison est tout ce qu’il me reste à donner.
Mon coeur peut encore battre fort,
Mon âme peut supporter de se torturer
Mais mon corps sait qu’il est temps de dire au revoir.

Et ça ne fait rien.
Je suis prêt à dire au revoir.
Mais je veux que tu saches
Afin que nous puissions tous les deux savourer chaque seconde qu’il nous reste ensemble,
Le bon comme le mauvais,
Que nous nous sommes tous les deux donnés
Tout ce que nous avions.

Et nous savons tous les deux que peu importe ce que je ferai par la suite
Je serai toujours cet enfant
Qui faisait des balles avec des chaussettes
Une poubelle dans un coin
Plus que 5 secondes au compteur
La balle est dans mes mains
5 … 4 … 3 … 2 … 1

Avec tout mon amour,
Kobe

Le court métrage  :

Voici le moment où Kobe Bryant remporte l’Oscar  :

Pour nous suivre sur les réseaux sociaux, c'est ici !

Laisser un commentaire