Actu

Drew Barrymore revisite son passé en photos.

Cela fait 35 ans que Drew Barrymore joue avec la caméra et se fait photographier sur les tapis rouge. Le magazine InStyle lui a demandé, pour son numéro à paraître le 5 janvier, de recréer certains de ses looks les plus iconiques.

L’actrice a partagé certains des clichés sur son compte Instagram. Les voici :

(En légende : @instylemagazine @laurabrown99 m’a dit, quand on a su qu’on allait faire une autre couverture,  “elle devrait avoir un thème” Laura et moi avons travaillé et nous connaissons depuis presque 20 ans ! Donc j’ai commencé à partager des idées. Elle a adoré mon histoire sur #oldstorageunitday parce qu’il y a des retours dans le passé. Alors on a eu l’idée de photos d’enfance et de vêtements interprétés avec des pièces de designers d’aujourd’hui. La mode revient toujours. Alors voilà. 5 couvertures sur lesquelles on me voit dans ma jeunesse avec un petit twist de modernité. )

 

(En légende : ces souvenirs me rendent tellement heureuse. Et je suis contente de ne pas avoir vieilli comme un vieux sac en cuir. Je n’ai jamais fait de chirurgie esthétique sur mon visage, jamais. Beaucoup de gens ont supposé que j’en avais fait, c’est drôle. Je n’en ai jamais fait. J’ai juste vécu la vie que je voulais vivre. Parfois bordélique. Parfois vaillante. Mais ce n’est que moi. Ce bon vieux moi avec 40 ans d’écart ! )

 

(En légende : ça ne fait non plus pas de mal quand @anthony.maule @markishkreli @fuviaflori @caseynails et la styliste Catherine Newell Hanson vous préparent. Je venais de terminer Santa Clarita Diet (NDLR : série que l’on peut voir sur Netflix ) Je rattrapais le temps perdu et je mangeais ce que je voulais !! Je leur disais “Je suis désolée de faire une taille 42 donc je vous en supplie ne me mettez pas dans des tenues avec des tailles pour podium” Je vivais un bonheur absolu, je mangeais pendant le tournage, j’ai bu un verre de vin et je me suis amusée. C’est un rêve de cendrillon de pouvoir travailler avec le professionnalisme incroyable de @Laurabrown et @instylemagazine). Je savais que je ne pouvais pas être entre de meilleures mains. )

 

View this post on Instagram

This day was just so fun!!! So I just let go and played. Kind of the way I did when I was a kid. I didn’t care about how it looked. I cared about how it felt. If it felt bad, then I knew it was wrong and had to parent myself. If it felt free without harm to others, than I embraced that feeling. If there was scrutiny or judgment… I examined where it was coming from, and then let it go. We all know ourselves better than others. And to be kind and brave is what matters. And Free and blissful. And silly as silly gets! Obviously. I loved re visiting my life on this day. And I can honestly say I am a happy adult. I have to fight like a mega warrior for that happiness. But what comes easy? Nothing.

A post shared by Drew Barrymore (@drewbarrymore) on

(En légende : cette journée était tellement drôle!!! Je me suis juste laissée aller et j’ai joué. Comme je le faisais quand j’étais enfant. Je me foutais de savoir à quoi je ressemblais. Si je me sentais mal, je savais que ça n’allait pas et que je devais me contrôler.  Si je me sentais libre sans faire de mal à personne, alors je savourais ce sentiment. Si je me sentais épiée, jugée, j’examinais d’où cela venait et puis j’oubliais. Nous nous connaissons tous mieux que personne. Etre gentille et courageuse est ce qui importe le plus. Et libre, et réellement heureuse. Et stupide, autant qu’on peut l’être! De toute évidence. J’ai adoré revisiter ma vie ce jour-là. Et je peux dire en toute honnêteté que je suis une adulte heureuse. Je dois me battre comme un mega combattant pour ce bonheur. Mais qu’est-ce qui arrive facilement ? Rien du tout.”)

Pour lire l’interview (en anglais de Drew Barrymore pour Instyle, cliquez ici)

Pour nous suivre sur les réseaux sociaux, c'est ici !

Laisser un commentaire