Actu Cinéma TV

La plateforme : le réalisateur du film donne son explication de la fin.

Dans une interview exclusive pour Digital Spy, le réalisateur Galder Gatzelu-Urrutia explique enfin la fin de La plateforme. 
SPOILER. 

Avec La plateforme, Galder Gatzelu-Urrutia imagine une prison verticale avec une plateforme pleine de nourriture qui se déplace entre les étages. Les détenus du haut mangent mieux et plus que ceux du bas, qui doivent se contenter des restes. Mais un prisonnier du nom de Goreng décide de changer tout cela.

De prime abord, le film Netflix frappe comme étant une critique acerbe de notre société. Mais, il tient à préciser que le sujet n’est pas seulement politique.

LE MESSAGE DU FILM

Si Galder Gatzelu-Urrutia avoue espérer une meilleure distribution des richesses, il tient à préciser que le film ne traite pas simplement du capitalisme. “Il y a probablement une critique du capitalisme au départ. Mais nous montrons que quand Goreng et Baharat essaient le socialisme, afin de convaincre les prisonniers de partager volontairement leur nourriture, ils doivent tuer la moitié des personnes qu’ils souhaitaient aider”.
De quoi traite donc le long métrage ? Majoritairement, de notre comportement à tous.  “Le film ne décrit personne comme bon ou mauvais. Il s’agit simplement ici de permettre aux gens d’imaginer ce qu’ils feraient s’ils étaient au niveau 200 ou 48. Le film pose la question des limites de notre solidarité. C’est très facile d’être une bonne personne quand on est confortablement au niveau 10, mais bien plus compliqué au niveau 182.”

EH_ST_243909_00036984
Crédits : Netflix

LA FIN

Le film se termine sur la jeune fille trouvée par Goreng dans les plus bas niveaux. Elle est sur la plateforme et monte à une vitesse grand V les étages de la prison. Elle devient le « symbole » envoyé par l’homme aux autorités de la prison. Mais le message n’est pas clair pour beaucoup de spectateurs, et c’est précisément ce que souhaitait Galder Gatzelu-Urrutia.“Je voulais que l’interprétation soit ouverte sur la possibilité que le plan fonctionne et que ceux du haut tiennent aux personnes en dessous.Pour être honnête, nous avions filmé une fin différente dans laquelle la jeune fille arrivait au premier niveau. Nous avons finalement coupé cette scène.”

Pas de panique, il a quand même précisé au média sa vision de la fin du long métrage.  “Pour moi, ce dernier niveau n’existe pas. Goreng est mort avant d’y arriver, c’est simplement l’interprétation de ce qu’il pensait devoir faire”. 

Pour nous suivre sur les réseaux sociaux, c'est ici !

Laisser un commentaire